Comité de la Sarthe de Judo Contact

Le judogi


<<<  Revenir à la page "Les ceintures et les grades"

LE JUDOGI

Pourquoi donc s’intéresser au judogi? Si si vous savez, c'est le "vrai" nom du kimono!
Outre le fait que ce soit un habit un peu inhabituel, c’est aussi un symbole d’égalité et notre outil de travail.
Il est donc incontournable si on veut parler Judo ou Jujitsu !
 
 

Tout d’abord, petit aperçu technique...

 

Culture :

Tout le monde connait le mot "kimono". Il  représente les vêtements traditionnels du Japon et non pas seulement ceux des Arts Martiaux.
J'emploierais donc le terme judogi (prononcez "judogui"). On utilise encore l'expression keikogi qui signifie "vêtement d’entraînement" (ce qui est largement adapté !).
 
Et pourquoi le revers gauche de la veste par-dessus le droit?? Eh bien pour deux raisons!
D'une part, les samouraïs pouvaient, grâce à cette disposition, accéder au tantō (petit sabre japonais, sorte de poignard) parfois porté dans les revers.
D'autre part, pour une raison plus culturelle, les Japonais habillaient leurs morts avec le revers droit au-dessus…
 

Vocabulaire :

Le judogi se compose de la veste (uwagi), du pantalon (zubon) et de la ceinture (obi).
La jupe de l'uwagi s'appelle suso, les revers eri et les manches sode
 

Qualité : 

On exprime la qualité du judogi en fonction de l'indice de grain. C'est le "500" ou "700" que l'on peut trouver sur l'étiquette. Le nombre désigne le poids en gramme pour 1m² de toile. (Hein???)
Par exemple, pour un kimono de "500", l'indice signifie que si la surface de la veste représentait 2m², elle pèserait 1Kg!
Le judogi peut être différent selon l'usage (débutant, entraînement, compétition). On varie alors la qualité, on fait attention à sa taille, etc.
 
 

Comment plier son judogi?

Finis les kimonos rangés en boule dans le sac! Finis les kimonos froissés! Prenons soin de nos affaires! Mais comment plier un habit pareil?
Je te propose une technique, parmi d'autres, qui te permettra de garder un kimono en bon état, sans qu'il ne soit froissé.
Tu pourras même le transporter sans sac, comme un baluchon sur l'épaule!
 
1ère Etape :
Trouve une surface plane telle que le tatami et étend ton kimono en limitant les plis.
 

2ème Etape :

Plie ton pantalon dans sa longueur et pose-le sur la veste. Replie une extrémité afin qu'il ne dépasse pas de la veste.
 

3ème Etape :

Plie les manches l'une sur l'autre. Ensuite, il faut rabattre les deux bords, de l'extérieur vers l'intérieur comme sur l'image. Pense à bien appuyer les plis!
 

4ème Etape :

Il ne te reste plus qu'à plier en deux l'ensemble, de la jupe vers le col.
Le petit plus, c'est de nouer ta ceinture autour! Ainsi tu peux te balader avec ton judogi bien plié partout! 

Quelques conseils

Premier conseil : Comment choisir son kimono ?

Pour commencer, une vérité à ne pas négliger : les kimonos rétrécissent bien au lavage !
Attention à ne pas exagérer mais il faut en tenir compte, surtout quand on est en pleine croissance…
Il faut donc choisir un kimono avec, au mieux, 10cm de marge.
Le kimono est considéré comme trop petit en compétition si l’extrémité des manches est 5cm au-dessus de l'articulation du poignet
 

Deuxième conseil : l'entretien 

Parce que le respect passe par l'entretien et l'hygiène je te donne quelques astuces pour dorloter ton judogi...
Avant de t'en servir la première fois, laisse le tremper dans l'eau froide quelques heures et lave le ensuite à froid afin d’éliminer l’amidon.
Un judogi est un vêtement en coton. Il faut le laver maxi à 30° voire 40°. Pas plus, sinon il rétréci, il se fragilise et perds de sa couleur!
Après la machine, pas de sèche linge!!! Laissez sécher votre judogi naturellement sinon c'est rétrécissement et perte de couleur assurée!
Pour les tâches coriaces, le mieux est encore de frotter  avec du savon noir puis de laver à 40°. 
Pas d'assouplissant, pas de détergents, pas de javel mais plutôt du blanchissant pour le garder blanc.
Le repassage n'est pas nécessaire mais indispensable car judokas, et Jujitsukas se doivent d'être présentables, par respect pour leurs partenaires. 


>>> Page suivante : "Les Katas"