Comité de la Sarthe de Judo Contact

Historique du Judo en France


<<< Revenir à la page "Historique du Judo"

LE JUDO EN FRANCE

 

Au début du siècle, les Français connaissaient déjà le Jujitsu grâce aux quelques voyageurs japonais.

Mais l’engouement est certain à partir de 1905. Cette année, est organisé un grand combat confrontant George Dubois, un expert en savate française et Ernest Régnier (alias « Ré-Nié »), un professeur de jujitsu. C'est le modèle français, occidental contre le modèle japonais, oriental. Lequel est le plus efficace?

La victoire de Ré-Nié, en 6 secondes marque le début d'un énorme retentissement pour le Ju Jitsu en France.

 

                                               Peut-être reconnaitrez-la technique qui a permis à Ernest Régnier de vaincre si rapidement ?

  

Par la suite, Moshe Feldenkrais, un physicien universitaire crée le Jujitsu Club de France.

En 1933, Feldenkrais rencontre Jigoro Kano et se laisse convaincre par l'intérêt éducatif du Judo.

Il souhaite donc la présence d’un judoka en France. Feldenkrais invite alors Mikinosuke Kawaishi.

Kawaishi n’a pas les mêmes méthodes que Kano, mais il connaît bien les attentes des occidentaux. En effet, il a notamment créé le système de ceintures de couleurs (il n'existe que la blanche et la marron au Japon).

Avec l'aide de Feldenkrais, ils élaborent un panel de 147 techniques qu'ils classent en familles (techniques de bras, de jambes, de hanche, etc.). C'est le Go-kyo No Waza. 

 

A ses débuts en France, le judo était principalement pratiqué par des intellectuels (pour la richesse de ses principes mécaniques) et des militaires (comme méthode de défense). Néanmoins, le tissu associatif national se développe et la Fédération Française de Judo est créée en 1946.

Des crises parcourent alors cette fédération. Tout d'abord, certains disciples souhaitent prendre le modèle du Kodokan (Jigoro Kano) et proclament leur indépendance (Union fédérale des amateurs de judo Kodokan). Ils suivent alors les cours de Shozo Awazu (disciple japonais de Kawaishi) ou d'Ichiro Abe (émissaire du Kodokan implanté à Toulouse).

La Fédération retrouvera son intégrité en 1956.On peut encore citer la séparation du collège des Ceintures Noires de la Fédération après un conflit sur les modalités d'obtention de la Ceinture Noire et les hostilités dues à la mise en place des catégories de poids.

 

Aujourd'hui, la France est l'une des nations les plus influentes dans le monde du judo.

 

Quelques premiers :
    ► En 1939, Maurice Cottereau devient le 1er Ceinture Noire Français.
    ► En 1943, ont lieu les premiers championnats de France. Ils sont remportés par Jean de Herdt (il n'y avait pas de catégories de poids).
    ► Le premier français à être champion du monde est Jean-Luc Rougé en 1975. Il est actuellement Président de la Fédération Française de Judo.
    ► Jocelyne Triadou est la 1ère championne de France et la 1ère Française à décrocher la médaille d'or aux championnats du Monde (1980).
    ► Les premiers champions olympiques français sont Thierry Rey et Angelo Parisi en 1980.

Page suivante : "Etre judoka"